Origine de la bibliothèque

La bibliothèque a été créée à partir des fonds de recherches constitués par Patrick Ansar (1952-2015), chercheur en histoire et histoire de l’art dans les Hauts-de-France. Pendant plus de quarante ans, il s’est constitué une véritable bibliothèque universitaire à usage privé orientée essentiellement vers ses sujets de recherches : héraldique, patrimoine religieux, cultes populaires, histoire de l’architecture, patrimoine des Hauts-de-France… mais aussi sur des thématiques qu’il affectionnait : objets d’art, sculpture, histoire de l’art médiéval…

Son œuvre s’articule autour de deux axes de recherches :

  • Le mécénat aristocratique en Picardie à la fin du Moyen Âge, sujet déposé pour son diplôme d’études approfondies (DEA) auprès de l’université de Lille III,
  • Les cultes populaires, thème qu’il a étudié en sillonnant la France et en compilant une importante banque photographique inventoriée.
origine de la bibliotheque
Patrick Ansar dans son bureau à Quesnoy-sur-Deûle
Crédits : Archives familiales Ansar

À son décès en 2015, ce fonds de recherche se composait d’environ 8000 livres et 8 m3 d’archives. Conscient du potentiel de ces ressources, sa fille et son gendre, Marie et Stéphane Peineau-Ansar, ont souhaité les conserver et les mettre à disposition du plus grand nombre. De nombreuses personnes de tout horizon se sont rapidement associées à ce projet pour lui donner vie.

Aux fonds constitués par Patrick Ansar a été ajoutée la collection photographique de son grand-père Charles Ansar (1885-1960) qui comprend des centaines de photographies prises par ce dernier durant la première moitié du XXe siècle dont des clichés inédits de la Première Guerre mondiale.

Ces fonds documentaires sont considérés d’intérêt majeur pour la région comme l’atteste les multiples partenariats créés avec les unités de recherche, médiathèques, archives et sociétés historiques. Un de ses points forts est son homogénéité et son intégrité, caractéristiques majeures qui auraient été perdues si le fonds avait été éclaté entre différentes institutions de recherches, ce qui a déjà été le cas pour d’autres fonds de chercheur. La bibliothèque Patrick Ansar se place ainsi comme un programme de sauvegarde d’un fonds de chercheur, démarche qui n’aurait pu être assurée par aucune institution publique.

Pour découvrir qui est Patrick Ansar, cliquez ici

Pour découvrir qui est Charles Ansar, cliquez ici